Facebook Twitter Google+1 Linked In Viadeo E-mail

Téléchargez notre
Guide sur l'absentéisme
pour les managers

Positionner les acteurs selon leur sensibilité sociale

Comment analyser une situation de changement et gérer la résistance naturelle au changement ?

Dès lors que la direction d’entreprise engage une réorganisation, la conduite de changement par le chef de projet doit être menée en fonction du climat social favorable ou non au sein de l’entreprise, et en tenant compte des jeux de pouvoirs des différentes parties prenantes.

On distingue généralement :

  • Les moteurs : si ceux-ci sont en situation favorable et possèdent un pouvoir : ce sont essentiellement d'abord les membres de la direction qui donnent l`impulsion. L'encadrement intervient dans la mise en place des mesures tout en ayant un rôle fédérateur. Le personnel est enfin le réceptacle qui joue le rôle de moteur des actions décidées en amont et qui les appliquent.
  • Les freins : ce sont par essence des forces défavorables possédant un pouvoir d’opposition ou de nuisance.
  • Les soutiens : ceux-ci sont en général enclins au changement et possèdent un pouvoir d’incitation ou de pression.
  • Les ralentisseurs : ce sont des forces qui freinent le changement mais ne disposent pas d'une incidence capitale. Ces forces sont susceptibles de retarder le processus de changement sans le mettre en péril.

Pour aller plus loin, consultez nos formations sur mesure, par exemple : « Conduire le changement avec une approche systémique», et nos interventions en entreprise, par exemple : « Piloter sa communication interne sur des projets sensibles ».

Pactes Conseil - Positionner les acteurs selon leur sensibilité sociale

Cette illustration est inspirée des travaux de Bruno César et Olivier d'Herbemont.