Facebook Twitter Linked In Viadeo E-mail

7 conseils aux DRH pour élargir leur influence

Pas facile pour un DRH de se faire entendre sur les projets de sa direction et l’inciter à en décliner le volet « humain ». Voici nos conseils pour vous faire entendre davantage.

S'abonner

Abonnez-vous à la newsletter Lettre Pactes en renseignant votre adresse mail !
pactes-conseil-rh-clown
  1. Soyez irréprochable sur votre cœur de métier
    Le DRH est d’abord perçu comme un gestionnaire. On lui demande d’assurer la paie, de maîtriser la masse salariale, de fournir des contrats de travail valides. S’il connaît des ratés sur ce terrain, le changement de registre sera difficile : « au lieu de jouer les stratèges, si tu t’assurais que la paie arrive à l’heure ? ».
  2. Parlez le même langage que votre direction
    Les DRH ont du mal à faire court, à éviter le jargon juridique et à raisonner en termes de coûts. Or, leurs interlocuteurs pensent finance, marketing, économie. Mettez-vous à leur diapason, le minimum étant de chiffrer vos projets. Et proposez toujours plusieurs scénarios : les directions n’aiment pas être enfermées dans un choix unique.
  3. Elargissez l’horizon de vos interlocuteurs
    Non, le service RH n’est pas un empêcheur de tourner en rond. Les contraintes légales (pénibilité, seniors…), s’appliquent à toutes les entreprises. Rappelez-le à vos interlocuteurs et puisque ces contraintes existent, invitez-les à les tourner à leur avantage. « Prévenir les RPS » n’est guère motivant. Améliorer le bien-être au travail pour favoriser l’engagement ouvre d’autres perspectives.
  4. Montrez ce que coûte une dimension RH ignorée
    En RH comme ailleurs, l’inaction et les actions sous-dimensionnées se paient. Annoncez le coût direct de l’absentéisme, des accidents de travail ou des maladies professionnelles. Décrivez les problèmes engendrés par un turn-over élevé : coûts de recrutements, carences sur certains postes, dysfonctionnements internes…
  5. Les RH sont une variable concurrentielle
    Pourquoi des sociétés emblématiques comme Google, Ferrero ou Louis Vuitton sont elles excellentes en RH ? Parce qu’elles ont aussi utilisé ce levier pour faire la différence. Dites-le à votre CODIR, qui a sans doute déjà optimisé les achats, la production, la gestion etc. : pour faire encore mieux, il lui reste l’engagement, la motivation et la performance des hommes.
  6. Gagnez votre légitimité sur le terrain
    Vous gagnerez en légitimité si vous êtes proche des métiers et des hommes. Sortez de votre bureau, participez à des réunions, rencontrez les équipes, sentez le climat social en direct… Vous manquez de temps ? Faites des choix, mais ne désertez pas le terrain. Et présentez à cette occasion vos actions et vos résultats : un peu (beaucoup) de marketing interne ne fait pas de mal. Il vous faut « vendre » le succès et la portée des actions RH.
  7. Prenez de la hauteur
    Les RH restent l’un des seuls domaines où il est possible d’anticiper à 3 à 5 ans. Etudiez l’évolution de vos process, de vos métiers, de vos compétences. Alertez votre CODIR : comment nous préparer ? faut-il constituer un vivier de salariés à potentiel ou recruter à l’extérieur ? Cette vision stratégique donne une image noble de la fonction RH et renforce votre légitimité, au-delà de votre efficacité sur la paie ou les contrats de travail.
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.