Facebook Twitter Linked In Viadeo E-mail

Les salariés attendent des actions pour  maîtriser l’absentéisme - interview de Nathalie Coadou, DRH d’Alceane


S'abonner

Abonnez-vous à la newsletter Lettre Pactes en renseignant votre adresse mail !
Pactes Conseil - Lettre Pactes n°40

 

Pourquoi avez-vous décidé de travailler sur l'absentéisme ?

Nous expliquions notre taux - entre 7 et 8% - par les postes physiques, l’ancienneté et l’âge des personnels concernés. Malgré les améliorations apportées pour limiter la pénibilité, le taux restait élevé. Nous ne pouvions rester sur ce constat sans chercher plus précisément les causes. Une démarche « comprendre et maitriser l’absentéisme » a été engagée avec une analyse qualitative autour de la relation au travail, l’équipe, les conditions de travail. Cette action a associé des managers, des salariés et le CHSCT.

Comment la démarche a-t-elle été accueillie ?

Très bien. Les salariés nous ont dit en substance : « enfin, on s’intéresse à l’absentéisme… ». Ils se sont fortement impliqués dans les échanges. Les réponses ont été libres et riches sur leur intérêt au poste, les difficultés rencontrées, les conséquences des absences, les relations avec la hiérarchie… L’écoute de chacun a été perçue comme une marque d’attention et de considération. Il est clair qu’une démarche axée sur les chiffres et le contrôle renforcé des absences n’aurait jamais eu cet impact.

Espérez-vous une baisse significative de votre absentéisme ?

Nous avons défini un plan d’action qui se déploiera sur plusieurs mois. Les premières mesures en formation, organisation, conditions de travail, management… sont bien accueillies et je suis confiante sur la baisse du taux. En tout cas, l’absentéisme n’est plus un sujet tabou.

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.