Facebook Twitter Google+1 Linked In Viadeo E-mail

Offert : Votre Pré-diagnostic absentéisme pour les managers

Téléchargez notre Guide sur l'absentéisme pour les managers

Pactes Conseil - Votre conseiller en management social des organisations !

Restez connectés avec Pactes Conseil en vous abonnant au Blog

Retrouvez nos Évènements, Formations, Cas pratiques, Analyses méthodologiques et nos points de vue sur le management social des organisations.

Tous responsables

pactes-conseil-tous-responsables

Il ne nous viendrait pas à l’idée de nous mettre en danger face à un risque physique ; de traverser la rue au vert, de ne pas mettre de protection face à une machine dangereuse, de ne pas prendre de précautions en cas de violentes intempéries. Pourtant, nous ne réagissons pas de la même manière face aux risques psychosociaux. Nous ne prenons pas la mesure du danger et pourtant, le risque n’est pas moins important pour notre santé : burn-out, dépression, suicide.

Les risques psychosociaux se sont multipliés dans notre société ces dernières années. Ils se sont insidieusement installés dans l’organisation des entreprises et dans leur mode de fonctionnement. La concurrence souvent acharnée, la nécessité permanente de se remettre en cause et de changer régulièrement l’organisation du travail réveille des peurs, des traumatismes et remet en cause le système de valeurs de chacun. Ce contexte, il va falloir l’apprivoiser. Sauf à vouloir révolutionner notre système économique, les risques psychosociaux se sont invités pour longtemps dans l’entreprise.

On peut toujours se dire que l’entreprise est soumise à une obligation de résultat en matière de prévention des risques psychosociaux. Mais à l’impossible, nul n’est tenu. Un grand nombre de situations échappe à la clairvoyance de l’employeur ou de ses représentants. Certains risques sont cachés, certaines sources de risques viennent de l’extérieur, peu visibles et rarement communiquées, d’autres enfin, comme le burn-out survient le plus souvent sans qu’on s’y attende.

À l’instar de ce que défend Marie Pezé (1) nous devons tous être vigilants pour notre propre santé mentale. Il en, évidemment, de notre santé, mais aussi de notre vie familiale, sociale et professionnelle. Beaucoup de gens comptent sur nous. Nous leur devons de rester en bonne santé. Il nous faut donc apprendre à détecter les signes avant-coureurs de notre stress et surtout savoir dire « stop » dans le cas où, continuer à travailler dans ces conditions peut nous mettre en danger. C’est une forme de « droit de retrait » dont il s’agit. Mais il ne s’exerce pas face à un danger physique, mais face à un danger psychologique. L’agressivité d’un client, la discrimination qui se transforme en harcèlement de la part d’un collègue, l’épuisement émotionnel face à une tâche qui n’apporte aucun résultat, nous mettent souvent en alerte, mais sans que nous réagissions. Apprenons à prendre de la distance, à nous mettre à l’abri du danger et à parler, quand nous ne vivons pas bien les choses, à nos collègues, à notre manager ou à toute autre personne qui joue un rôle de détection des risques psychosociaux dans l’entreprise.

(1) Docteur en psychologie et psychanalyste. Initiatrice des consultations « Souffrance au travail »

Notez cet article :
0
WEBINAR 100% GRATUIT - Risques psychosociaux : com...
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
En savoir plus Ok