Facebook Twitter Linked In Viadeo E-mail

Les  pratiques  de   management  peuvent  motiver  et  fidéliser - interview de Michel Fourmy, consultant en management du capital humain


S'abonner

Abonnez-vous à la newsletter Lettre Pactes en renseignant votre adresse mail !
Pactes Conseil - Lettre Pactes n°41

 

S’appuyer sur les pratiques de management pour motiver et fidéliser, les entreprises s’y mettent ?

Elles y réfléchissent mais elles butent sur leur organisation du travail. La culture du résultat est souvent omniprésente et si le manager croule sous les tâches opérationnelles, il n’a pas le temps d’encadrer, de soutenir, d’accompagner. Alors que ce soutien, quand il existe, est perçu par les collaborateurs comme une forme de rétribution.

Quels sont les changements prioritaires à opérer ?

Les managers doivent cultiver la proximité avec leur équipe : reconnaître les efforts de leurs collaborateurs, même si les résultats ne suivent pas tout de suite, et les aider à surmonter leurs difficultés. Autre priorité, reconnaître les contributions à la performance collective : un collaborateur qui s’implique dans un projet transversal ou propose une amélioration de process, c’est précieux pour l’entreprise. Le manager doit le souligner et l’encourager.

En pratique, comment reconnaître ces contributions plutôt qualitatives ?

C’est une compétence managériale qui fait trop souvent défaut. On demande au collaborateur de « coopérer davantage » ou de « faire preuve d’initiative », mais le manager ne formule pas d’objectifs concrets. Résultat : lors de l’entretien annuel, l’évaluation est forcément arbitraire, ce que l’intéressé vit comme une injustice. Les managers doivent apprendre à traduire des contributions qualitatives en réalisations concrètes : c’est une clé pour progresser et pour motiver.

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
En savoir plus Ok