Facebook Twitter Google+1 Linked In Viadeo E-mail

Offert : Votre
Pré-diagnostic
absentéisme

Téléchargez notre Guide sur l'absentéisme pour les managers

Burn-out : apprendre à identifier le contexte déclencheur

pactes-conseil-burn-out-apprendre-a-identifier-le-contexte-declencheur

Plusieurs enquêtes montrent que les salariés français sont investis dans leur travail et apprécient de pouvoir bien le faire. On sait depuis qu’Yves Clot(1) l’a mis en évidence, à quel point, que le « travail empêché » est un facteur de stress. Cette situation serait plutôt rassurante pour la performance et la productivité des entreprises. Là où elle pose un problème, c’est quand elle rencontre un mur en termes de résultats et de reconnaissance. Le burn-out est bien souvent la conséquence d’une dissonance entre des efforts importants et un résultat inexistant ou décevant.

Comment faire pour le détecter à temps. Le burn-out arrive sans prévenir. La veille de s’effondrer, la personne exposée était encore « au taquet ».

 

Le danger ne vient pas du profil de l’individu, il vient du contexte qui l’oblige à multiplier les efforts sans retour. Combien de commerciaux se débattent dans un contexte économique déprimé ? Combien de chefs de projet essayent de tenir les délais malgré le manque de ressources ? Combien de professionnels du médico-social donnent tout ce qu’ils peuvent pour constater qu’il n’y aura aucune rémission dans la pathologie de leurs patients. C’est donc le contexte qu’il faut mettre sous surveillance. Comme un sismographe cherche à prévoir le tremblement de terre, les entreprises doivent mettre en place des indicateurs qui leur permettent de mesurer un écart entre l’investissement individuel ou collectif dans leurs équipes, d’une part et les effets de leurs efforts en termes de performances, de résultats, d’atteinte des objectifs, d’autre part. Ces indicateurs existent : les amplitudes horaires des salariés, le nombre d’heures supplémentaires, leurs connexions à leur messagerie en dehors des heures de travail sont autant de moyens de vérifier le niveau d’implication trop forts de certains. Le degré d’atteinte des objectifs, le niveau de productivité, le niveau de qualité ou la satisfaction des clients sont autant de moyens de vérifier l’absence de retours positifs. Derrière le constat d’un écart, il convient de s’interroger, de repérer les personnes les plus exposées et de trouver les moyens de les mettre à l’abri. Quand on a vécu ou quand on a vu quelqu’un victime d’un burn-out on comprend mieux l’importance de le prévenir.

(1) Psychologue du travail et Professeur à la chaire de psychologie du travail au CNAM

2
WEBINAR 100% GRATUIT - Micro absentéisme : compren...
Tous responsables
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
En savoir plus Ok